Une réaction de terreur face à être là sans trop savoir comme sangloter

by Uberto / Basso / Tabarand / Vineïs / Curtelin / Joblot

/
1.
2.
3.
4.
5.
02:40

about

4/4/2014 Salle Notre-Dame / St Pierre D'Entremonts
Vendredis de la luciole

Improvisation libre

Aimer le silence c’est réagir au bruit de toutes les bouches pointues et des réponses autour. C’est une réaction de terreur face à être là sans trop savoir comme sangloter. Le réel c’est comme un appel de matière et de reproduction avec comme fin lui même et lui même et lui même. Pour répondre on doit fixer notre passion sur les plus petites choses qu’on ne peut pas peut être toucher, comme la main qui frotte. C’est la matière sans matière qui craque, c’est se révolter contre l’absurde spirale moléculaire. C’est trouver sa place sur le silence qui craque sans parler. tout recroquevillé bien confortable. comme la main qui frotte, des petites idées des bruits qui caressent les cheveux, c’est tout fatigué. Comme gratter l’espace et remplir ou vraiment écouter avant de dire ce que je peux dire de plus. On veut comprendre une ambiance sans la voix en cherchant comme chaque frottement peut dire non à ce qu’on croyait bien de dire au lieu de se taire.

credits

released April 17, 2014

Loup Uberto : Saxophones
Alain Basso : Echantilloneur / Instruments électroniques
Michel Tabarand : Contrebasse / Violon
Alexis Vineïs : Batterie
Jean-Philippe Curtelin : Batterie
Benoit Joblot : Batterie

tags

license